Theodor Kröger
  • Né en décembre 1890 à Saint-Pétersbourg et issu d’une dynastie d’industriels allemands, Theodor Kröger a vingt-quatre ans lorsque la guerre éclate en août 1914. Capturé pour avoir tenté de rejoindre clandestinement le pays de ses ancêtres, il est envoyé au bagne en Sibérie et ne sera libéré que cinq ans plus tard. Terriblement marqué par cette expérience, il s’établit en Allemagne et consacre le reste de sa vie à l’écriture avant de s’éteindre en Suisse en 1958. Le Village oublié, vendu à près d’un million d’exemplaires en France à sa publication en 1950, demeure son œuvre majeure nourrie de ses terribles souvenirs du bagne. Theodor Kröger y chante paradoxalement son amour de l’immense Sibérie et de ses habitants, et évoque avec une vitalité inoubliable l’âme russe, démons et merveilles confondus.

Les titres de l'auteur