Oya Baydar
  • Née à Istanbul en 1940, Oya Baydar a publié son premier roman à 17 ans, avant de passer dans les rangs du marxisme et de s’engager dans une carrière politique. Arrêtée en 1971 à la suite du coup d’État, elle a été emprisonnée pendant deux ans, avant de s’exiler à Francfort de 1980 à 1991. Ce n’est qu’en 1991, qu’elle regagne la Turquie et renoue avec la scène littéraire. Elle est l’auteur de six romans très remarqués, dont Parole perdue (Phébus, 2010) et Et ne reste que des cendres  : deux chefs-d’œuvre.

Oya Baydar
liens
Les titres de l'auteur