Ibrahim Al-Koni
  • Né en Libye en 1948, venu tard à la littérature (Ibrahim Al-Koni a appris à écrire à l’âge de douze ans après une enfance passée dans le désert), il partage aujourd’hui son temps entre la Suisse - où il réside - et le désert, source de son inspiration. Il a donné bon nombre de romans, de nouvelles, de recueils d’aphorismes : Poussière d’or (Gallimard, 1998), L’Herbe de la nuit et Le Saignement de la pierre (L’Esprit des Péninsules, 2000 et 2001), L’Œil qui jamais ne se ferme (Ed. Alain Sèbe, 2001) et bien sûr L’Oasis cachée (Phébus, 2002) et Les Mages (Phébus, 2005), qui est certainement son plus grand chef-d’oeuvre.

Les titres de l'auteur