Moritz Thomsen
  • Né à Seattle en 1915 dans une famille aisée, Moritz Thomsen s’engage dans l’U.S. Air Force durant la Seconde Guerre mondiale. Revenu à la vie civile, il mène une existence bohème, fréquente les milieux intellectuels marginaux et s’achète une ferme près de Sacramento, bien résolu à éviter la carrière de brillant manager que son terrible père avait tracée pour lui. En 1963, il revend sa ferme, s’engage dans le Peace Corps et part en mission pour l’Équateur dans le cadre d’un programme d’aide à l’agriculture. Il découvre alors le visage brutal de la misère. Après plusieurs années passées sur le terrain, il démissionne et redevient fermier. C’est cette longue aventure qu’il évoque dans ses livres La Ferme sur le rio Esmeraldas et Le Plaisir le plus triste, qui le feront comparer à H. D. Thoreau et à W. H. Hudson, tandis que le San Francisco Chronicle n’hésitera pas à le considérer comme « un des plus grands écrivains américains de l’époque ». Emporté par le choléra à Guayaquil en 1991, Moritz Thomsen n’aura pas le temps de jouir de cette gloire tardive.

Les titres de l'auteur