La première pierre -
  • Roman
  • Littérature étrangère
  • Date de parution : 24/08/2017
  • Format : 14 x 20,5 cm, 16,99 EUR €
  • ISBN 978-2-7529-1080-6
La première pierre
Carsten Jensen
Traduit par Nils Ahl
Langue d'origine : Danois

« Ils ont quitté un continent pour atterrir à mi-chemin d’un autre. Des montagnes, des déserts, des fleuves et des mers. Des points dans le désert signalent un village. Le Danemark pourrait tenir tout entier ici, enclos entre deux chaînes de montagnes. Ils n’ont pas remarqué qu’ils quittaient l’espace aérien iranien pour franchir la frontière afghane — mais qu’est-ce qu’une frontière à dix kilomètres d’altitude ? »

 

L’Afghanistan, au début du XXIe siècle. Au cœur du désert, une trentaine de jeunes militaires danois sont impatients d’en découdre, alors que la coalition internationale peine à maintenir la paix dans la province de Helmand, à la frontière avec le Pakistan.

 

Entraînés dans une fuite enragée par leur charismatique chef de section au passé mystérieux, ils connaîtront la trahison, l’errance, et le désespoir d’une guerre sans fin. Dans ce pays qui leur échappe, ils ne se battent bientôt plus que pour garder leur humanité. Sous le soleil afghan, les masques tombent, les hommes dansent, les soldats continuent de mourir.

 

Dans ce grand roman de violence et de pitié, qui doit autant à Conrad qu’à Malraux, le romancier le plus populaire du Danemark, Carsten Jensen, interroge les naïvetés et les aveuglements de nos sociétés occidentales face à la guerre et à la colère du monde

 

Les livres numériques des Éditions Phébus sont disponibles aux formats epub et mobi et sont pourvus d’un dispositif de protection par filigrane. Ils sont lisibles sur l’ensemble des ordinateurs et appareils mobiles (liseuse, tablette et smartphone).

ils en parlent…
  • « Sept cents pages haletantes [...] un tour de force, dans la continuité des grands classiques de la littérature de guerre. [...] La première pierre est un livre promis à une longue vie – dans la conscience de chacun de ses lecteurs. »

    Berlingske.

     

    « L’horreur mêlée d’absurdité, la fragilité des valeurs démocratiques en regard des réalités locales y sont racontées sur un mode si haletant que cette épopée contemporaine de près de 800 pages se parcourt d’une seule volée. »

    Nicolas Weill. Le Monde des Livres.

     

    « Par-delà le contexte afghan, un très grand roman sur la guerre, qui parvient à être à la fois sobre et sans fausse pudeur, tranchant mais pas manichéen. »

    Natalie Levisalles. Le magazine littéraire.

     

    « Avec La première pierre, le romancier danois signe un « joystick » littéraire magistral, hypnotique et glaçant. »

    Karen Lajon. Le Journal du dimanche.

     

    « Ancien journaliste, écrivain baroudeur, Carsten Jensen réussit un livre haletant et noir sur cette guerre sans fin, dont les quelques 800 pages se lisent d’une seule traite. »

    Books.

     

    « Un roman sec au plus près des émotions. Carsten Jensen nous expose la guerre et ses interrogations sur le monde contemporain et les contradictions qui en découlent. »

    Lucie Sawina, Librairie Nouvelle (Asnières-sur-Seine). Page des Libraires.

À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur