Nous qui n’étions rien -
  • feuilleter
  • Roman
  • Littérature étrangère
  • Date de parution : 03/01/2019
  • Format : 14 x 20,5 cm, 512 p., 24,00 EUR €
  • ISBN 978-2-7529-1151-3
Nous qui n’étions rien
Madeleine Thien
Traduit par Catherine Leroux
Langue d'origine : Anglais (Canada)

Prix littéraire du Gouverneur général 2016
Prix Giller 2016
Finaliste du Man Booker Prize 2016
Finaliste Baileys Women’s Prize for Fiction 2017

 

À Vancouver, en 1991, une fillette de 10 ans, Marie, et sa mère accueillent chez elles Ai-Ming, une jeune femme fuyant la Chine après la répression des manifestations de la place Tian’anmen. En discutant avec elle, Marie se rend compte des liens qui unissent sa famille, qui a émigré de Chine au Canada à la fin des années soixante-dix, à la sienne. Elle découvre surtout un père qu’elle n’a presque pas connu, sa jeunesse au moment de la Révolution Culturelle, son amour de la musique, sa soif de liberté…

 

Cinquième roman de Madeleine Thien, née en 1974, grande saga familiale et roman total, Nous qui n’étions rien a valu une reconnaissance internationale à son auteure. Il est en cours de traduction dans le monde entier.

ils en parlent…
  • « Une ambitieuse saga historique et familiale. »

    Didier Jacob. L’Obs.

     

    « Jamais sa saga ne se perd, tant Madeleine Thien démontre une maîtrise narrative tout en étant une conteuse hors pair. De la première à la dernière ligne, son souffle romanesque ne vacille jamais. »

    Valérie Robert. Version Femina.

     

    « À la fois fresque épique, saga familiale et éloge de la musique, ce roman ambitieux, rythmé par les Variations Goldberg de Bach, raconte, sur trois générations, soixante années de l’histoire récente de la Chine. […] Madeleine Thien distille une réflexion sur la liberté, l’art, l’idéalisme, la révolution, l’amour et la quête identitaire dans un régime d’oppression. »

    Sylvie Bressler. Esprit.

     

    « Cette grande saga se déploie comme de la soie et se révèle résistante aux nœuds, une preuve de l’immense talent de madame Thien. »

    The New York Times

     

    « Une épopée magnifique sur l’histoire chinoise, richement détaillée et somptueusement écrite. »

    The Times

     

    « Touchant et extraordinaire. »

    The Guardian

     

    « [Une] magnifique saga intergénérationnelle. […] À n’en pas douter, Nous qui n’étions rien cimentera Madeleine Thien comme l’une des romancières les plus talentueuses du Canada. […] Minutieusement documenté, sans charge anecdotique, à la fois fascinant et lyrique. »

    The Globe and Mail

     

    « Une écrivaine splendide. »

    Alice Munro

Retrouvez le roman sur Babelio !
À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur
Plus de titres
À découvrir