Hôtel Receptor

Hôtel Receptor

Raia Del Vecchio

Lauréat du Prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle en Ile-de-France, département de Seine Saint-Denis (93), édition 2017-2018

Il suffit parfois de se tromper de train pour changer de vie. C’est, en tout cas, ce qui arrive à Igor. Parti rejoindre des amis pour le week-end, il se retrouve, par le hasard des correspondances, au pied de...

Édition papier

Date de parution : 03/04/2017

Prix : 17,00 €

Format : 20.5 x 14 cm, 192p.

ISBN : 978-2-7529-1111-7

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 06/04/2017

Prix : 11,99 €

ISBN : 978-2-7529-1113-1

    « Dans son bref mais dense premier roman, Raia Del Vecchio revisite élégamment les thèmes et motifs du conte initiatique. Hôtel Receptor en adopte la structure tout en jouant avec finesse de ses ambiguïtés. »


    Florence Bouchy. Le Monde des Livres.


     


    « Sans discontinuer drôle et inventif, d’une irréprochable cohérence narrative et d’une écriture inspirée, ce premier roman retient incontestablement l’attention. »


    Jean-Claude Lebrun. L’Humanité.


     


    « Tout comme Igor, le lecteur se laisse embarquer de bon cœur dans cette histoire folle et séduisante. »


    Marianne Payot. L’Express.


     


    « C’est incroyablement drôle et inventif, précis dans les détails. Les situations s’enchaînent implacablement, sans temps mort et avec cohérence. On retrouve l’originalité des écrivains hispaniques dans ce premier roman. »


    Jean-Baptiste Hamelin, Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu). Page des Libraires.

Lauréat du Prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle en Ile-de-France, département de Seine Saint-Denis (93), édition 2017-2018

Il suffit parfois de se tromper de train pour changer de vie. C’est, en tout cas, ce qui arrive à Igor. Parti rejoindre des amis pour le week-end, il se retrouve, par le hasard des correspondances, au pied de l’Hôtel Receptor. Et employé malgré lui de ce paradis balnéaire.

L’atmosphère y est mystérieuse : les éducateurs perdent dans la forêt les enfants dont ils ont la garde, le chat du directeur, amateur de poésie, médite sur La Divine comédie et les musiciens tentent de s’évader de la fosse d’orchestre.

Igor s’élève dans la hiérarchie. Mais parviendra-t-il seulement à rentrer chez lui ?

Raia Del Vecchio nous plonge dans le quotidien d’une étrange villégiature. Son premier roman a la fraîcheur des rêves.