Je bois le vent

Je bois le vent

Gésine Auffenberg

Au cours de l'été 1980, Gesine Auffenberg se rend au Soudan pour un voyage au gré de ses errances intérieures... En train ou à cheval, nouant avec l'animal une relation privilégiée, elle traverse habillée en homme ce pays, ses paysages hostiles ou fascinants, ses déserts et ses maigres oasis. Un périple extrême dans un monde qui lui est totalement étranger, mais où elle apprendra...

Traduit par Corinna Gepner

Édition papier

Date de parution : 10/04/2014

Prix : 15,00 €

Format : 20.5 x 14 cm, 144p.

ISBN : 978-2-7529-0958-9

    « À la fois récit d'un voyage peu commun, quête initiatique, méditation poétique, Je bois le vent témoigne du passage d'une femme sur cette terre, ténu, volatil comme ces grains de sable que le khamsin emporte dans les déserts du Soudan. »

    Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo

Au cours de l'été 1980, Gesine Auffenberg se rend au Soudan pour un voyage au gré de ses errances intérieures... En train ou à cheval, nouant avec l'animal une relation privilégiée, elle traverse habillée en homme ce pays, ses paysages hostiles ou fascinants, ses déserts et ses maigres oasis. Un périple extrême dans un monde qui lui est totalement étranger, mais où elle apprendra la beauté fugace ou éternelle des lieux et des êtres, tout comme les affres de la malria, la soif et la faim. Fous, saints, lépreux, tous les déchus de la Terre défilent bientôt devant ses yeux.

Livre unique de l'auteur, Je bois le vent rappelle les fulgurances de la correspondance de Rimbaud, tant Gesine Auffenberg possède l'art de dire l'essentiel en peu de mots.