Le Fleuve guillotine

Le Fleuve guillotine

Antoine de Meaux

10 août 1792. Aux Tuileries, une poignée de fidèles se rassemble autour du roi et de sa famille. Les jacobins s’apprêtent à porter le coup de grâce. La France est en révolution, autant dire en plein chaos. Pour Louis du Torbeil et son jeune beau-frère Jean de Pierrebelle, c’est une journée de larmes et de sang.

Mais à Lyon, cité industrieuse, la colère monte contre Paris. Venu...

Édition papier

Date de parution : 20/08/2015

Prix : 23,00 €

Format : 20.5 x 14 cm, 464p.

ISBN : 978-2-7529-1031-8

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 20/08/2015

Prix : 7,99 €

ISBN : 978-2-7529-1032-5


    « Découvrez avec ce roman historique très documenté une période méconnue de notre Histoire. »


    Isabelle Couriol, Librairie de Paris (Saint-Étienne). Page des Libraires.


     




    « Un roman-fleuve, précis et emporté par la passion du récit. »


    Gilles Heuré. Télérama.


     




    « Une trame, des caractères, le souffle de la Grande Histoire : de la très belle ouvrage. »


    Sébastien Lapaque. Le Figaro Littéraire.


     




    « C’est parce que Le Fleuve guillotine n’obéit pas aux canons du genre que sa réussite est telle : roman historique, roman familial, roman régionaliste (au sens noble du terme, ainsi que Gaspard des montagnes peut être considéré comme un roman régionaliste), réflexion sur la violence et les idéologies, le livre d’Antoine de Meaux est tout cela à la fois. On se prête à lui imaginer une suite. « Dix ans après »… »


    Christophe Mercier. Les Lettres françaises.


     


    « Un magnifique roman de chair et d'histoire. »


    Le Figaro Histoire.

    « Récit magnifique, qui retient jusqu'aux détails de l'histoire et emporte le cœur et la raison. »

    Brigitte Clavel, France Catholique

10 août 1792. Aux Tuileries, une poignée de fidèles se rassemble autour du roi et de sa famille. Les jacobins s’apprêtent à porter le coup de grâce. La France est en révolution, autant dire en plein chaos. Pour Louis du Torbeil et son jeune beau-frère Jean de Pierrebelle, c’est une journée de larmes et de sang.

Mais à Lyon, cité industrieuse, la colère monte contre Paris. Venu du pays entier, tout un peuple se rebelle. Bientôt, les armées révolutionnaires font le siège de la ville.

Antoine de Meaux nous offre un premier roman flamboyant : la peinture d’un monde qui bascule. Les corps à corps de la guerre civile se mêlent aux amours naissantes. La sauvagerie des forêts offre son décor aux tristes jeux des marionnettes humaines. Le long du « fleuve guillotine », nul ne sera épargné.