Des Vies sans couleur

Des Vies sans couleur

Zoë Wicomb

L’indépendante Marion Campbell mène une existence paisible au Cap, où l’agence de voyages qu’elle a fondée prospère. Mais tout n’est qu’apparence. La nuit, son sommeil est agité, et le jour, elle est hantée par les souvenirs confus qu’a fait ressurgir en elle la photographie d’une femme en première page du journal. Marion a la troublante impression d’être liée à elle...

Traduit par Catherine Lauga Du Plessis

Édition papier

Date de parution : 10/01/2008

Prix : 19,75 €

Format : 20.5 x 14 cm, 288p.

ISBN : 978-2-7529-0276-4

L’indépendante Marion Campbell mène une existence paisible au Cap, où l’agence de voyages qu’elle a fondée prospère. Mais tout n’est qu’apparence. La nuit, son sommeil est agité, et le jour, elle est hantée par les souvenirs confus qu’a fait ressurgir en elle la photographie d’une femme en première page du journal. Marion a la troublante impression d’être liée à elle d’une manière ou d’une autre. Or son vieux père refuse obstinément de s’associer à sa quête. Seule la vive Brenda s’y risquera, accompagnant sa farouche directrice dans ses déroutants voyages dans le temps.
Sur une trame subtile et délicatement tissée, Zoë Wicomb décrit avec force l’héritage des enfants nés des mensonges de l’Apartheid, le poids de la honte et du silence.