Muse

Joseph O'Connor

Elle était pauvre, irrévérencieuse, sensuelle, très belle et rebelle à toute autorité, sauf à celle du génie et de l’amour. Elle s’appelait Molly Allgood, elle fut une comédienne aussi prometteuse que courtisée, et eut pour amant l’un des plus grands dramaturges irlandais, John Millington Synge. C’était en 1907, l’année de la création du Baladin du monde occidental au...

Traduit par Carine Chichereau

Édition papier

Date de parution : 25/08/2011

Prix : 19,25 €

Format : 20.5 x 14 cm, 288p.

ISBN : 978-2-7529-0460-7

Édition numérique

Acheter ce livre au format numérique

Date de parution : 17/10/2012

Prix : 13,99 €

ISBN : 978-2-7529-0679-3

    « L’errance d'une femme affolée de solitude… Un roman d'une maestria exceptionnelle. »

    Marie-Françoise Leclère, Le Point

Elle était pauvre, irrévérencieuse, sensuelle, très belle et rebelle à toute autorité, sauf à celle du génie et de l’amour. Elle s’appelait Molly Allgood, elle fut une comédienne aussi prometteuse que courtisée, et eut pour amant l’un des plus grands dramaturges irlandais, John Millington Synge. C’était en 1907, l’année de la création du Baladin du monde occidental au théâtre de l’Abbaye, dans un Dublin bruissant de rumeurs. Molly avait dix-neuf ans, John trente-sept. Il fut son Pygmalion, elle sa muse. Leur passion aurait-elle pu résister au poids des conventions et à l’hostilité de leurs proches ?
À Londres, près de cinquante ans plus tard, l’actrice déchue hante les rues noyées dans le brouillard. Peu à peu, les souvenirs resurgissent, comme le désir pour celui qu’elle n’a jamais réussi à oublier…
Joseph O’Connor fait revivre deux êtres d’exception dans ce roman forgé de lumière et d’airain.