La Bonne grosse montagne en sucre

La Bonne grosse montagne en sucre

Wallace Stegner

Publié en 1943, c'est le premier « grand » livre de Stegner. Celui qui le fera vraiment découvrir à une Amérique peut-être pas encore préparée à cela (Stegner parle des années 10, 20, 30 avec une franchise qui ne devait pas faire plaisir à tout le monde), mais qui lui vaudra plus tard les grandes orgues de la critique (« Superbe, inoubliable »/The New Yorker). Celui, surtout, qui...

Traduit par Éric Chédaille

Édition papier

Date de parution : 16/04/2002

Prix : 27,40 €

Format : 816p.

ISBN : 978-2-85940-815-2

Publié en 1943, c'est le premier « grand » livre de Stegner. Celui qui le fera vraiment découvrir à une Amérique peut-être pas encore préparée à cela (Stegner parle des années 10, 20, 30 avec une franchise qui ne devait pas faire plaisir à tout le monde), mais qui lui vaudra plus tard les grandes orgues de la critique (« Superbe, inoubliable »/The New Yorker). Celui, surtout, qui le fera introniser un jour comme « le maître de la nouvelle littérature de l'Ouest ».

Bo Mason, un coriace à la jolie gueule, est persuadé que le monde, visiblement coriace lui aussi, finira par lui céder : l'Ouest n'est-il pas toujours là-bas à l'horizon, avec ses montagnes, ses trésors offerts à tous ? Nous sommes en 1905 et Bo oublie seulement qu'on vient de changer de siècle : l'heure n'est plus aux grands cœurs audacieux mais aux petits malins qui savent pousser leurs pions en douce – et au besoin graisser la patte aux flics chargés de faire régner l'ordre nouveau, celui du fric-roi. Les lecteurs d'Angle d'équilibre ont déjà goûté au plaisir de suivre Stegner dans sa chevauchée d'une époque. Ils ne seront pas déçus. La Bonne grosse montagne en sucre, malgré son titre placide, les secouera sans trop de ménagement, les fera rire parfois, leur serrera surtout la gorge.